Traitement d’une cicatrice récente

Le traitement des cicatrices démontre son efficacité lorsqu’il est effectué le plus précocément possible consécutivement à une atteinte cutanée quelle qu’en soit la cause: suture chirurgicale, brûlure, blessure, morsure, piqûre.
Toutefois, il est néanmoins possible, à force de confiance et de persévérance, d’effacer au moins partiellement ou d’enlever la gène ou les douleurs liées aux adhérences des cicatrices très anciennes datant de plusieurs années, voir de dizaines d’années.

La réussite chez ce patient démontre la pertinence du traitement précoce des cicatrices.
Il s’agit d’une cicatrice suite à l’ablation de la glande thyroïde.
A 15 jours post-opératoire, la zone opérée est encore oedémaciée, inflammatoire, la cicatrice est profonde avec le risque d’apparition d’une fibrose, de devenir adhérencielle et de provoquer une gêne à la mobilisation du cou. Sans oublier les conséquences esthétiques d’une cicatrice pathologique située au niveau du décolleté.

Malgré la prise en charge tardive, l’efficacité du traitement a été optimale.
Le patient a bénéficié de 14 séances de dépresso-drainage lymphatique avec une aspiration douce à raison de 30 à 40 minutes par séance.
L’œdème s’est résorbé rapidement et au bout de deux mois, la cicatrice n’est pratiquement plus visible, la peau est redevenue souple et mobile, sans la moindre trace d’adhérence.